Extrait de l'album Tous à poil, dans lequel les personnages se baignent dans la mer - nu

Tous à poil : la nudité en images

Judith Histoires d'aujourd'hui 4 Comments

Non, il n’est pas question de bêtes à fourrure dans cet album, mais bien de nudité : peut-être avez-vous entendu parler de cette polémique il y a quelques mois autour du titre Tous à poil, de Claire Franek et Marc Daniau.

Quand on feuillette cet album, on découvre des dessins de personnes qui se déshabillent : un policier, une dame de la cantine, un bébé, une maîtresse… Le texte est minimaliste, et l’accent est mis sur l’illustration qui dévoile assez fidèlement l’anatomie des personnages. Ce qui frappe, c’est surtout ces corps très « normaux », à mille lieues des photos de mannequins dans les magazines. Il y a des corps grands, des maigres et des gros, des blancs et des noirs.

Extrait de l'album Tous à poil, dans lequel les personnages se baignent dans la mer - nu

© Tous à poil, de Claire Franek et Marc Daniau

La diversité des corps, mais aussi leurs ressemblances : à la fin, on part tous nager dans la mer. D’après les auteurs, le message est celui de la diversité dans la ressemblance. Leur intention, c’est aussi de montrer le corps dans ce qu’il est, sans honte. Ce n’est pas une apologie du nudisme, comme on a pu le lui reprocher. C’est simplement le constat qu’un corps humain est ainsi fait.

J’avoue que la première fois que j’ai ouvert cet album, je l’ai trouvé un peu bizarre. J’ai même été un peu mal à l’aise, et je me suis interrogée sur son intérêt pour des enfants. Et puis, je me suis demandée si ce n’était pas ma pudeur d’adulte qui parlait.

Est-ce qu’au fond on n’apprend pas à nos enfants qu’il faut avoir honte de son corps nu, de ses petits bourrelets ? Ça me fait penser à ces voiles que certains papes ont fait rajouter sur les fresques de Michel-Ange, pour masquer ce qu’on ne saurait voir. Aujourd’hui, les parties génitales sont largement représentées dans nos musées, et ça ne choque personne car « c’est de l’art ». Tout enfant est parfois amené à constater la nudité, par hasard, à la télé, sur internet, dans les magazines… Alors pourquoi un livre de jeunesse qui l’évoque choque-t-il autant ? N’est-ce pas aussi une forme d’art ?

Pour citer Marc Daniau (voir l’intégralité de l’article) :  » Si l’on ne peut pas parler de la vie via la culture, à quoi bon ?  »

Le plus curieux dans tout ça, c’est que ce sont les adultes qui sont mal à l’aise. Les enfants ? Pas du tout.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Ces illustrations vous choquent-elles ? Vous semblent-elles inappropriées pour des enfants ?

Comments 4

  1. sorryso

    Bel article !
    Comme toi, j’ai été un peu mal à l’aise en découvrant le livre et c’est cette sensation qui m’a intriguée. Ce livre est un superbe outil pour parler du corps. Il est drôle, il nous rapproche. Je suis fan.

  2. Amandine

    Intéressant ce livre ! Je pense que je le prendrai en temps voulu. Il est effectivement un peu choquant pour nous adultes mais c’est bien d’apprendre à nos enfants que tous les corps ne ressemblent pas à ceux des pubs et que c’est pas grave 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *