petitprince2

Mon petit prince et Saint-Exupéry

Judith Histoires d'aujourd'hui Leave a Comment

Alors que mon fils avait seulement quelques jours, j’ai commencé à lui lire sa toute première histoire. Et oui, ce n’était pas un conte de fée ! En fait, c’est une histoire qui m’émeut depuis toujours : j’ai dû lire des centaines de fois ce vieil album qui appartenait déjà à ma mère.

Ce jour-là donc, je me suis installée avec mon bébé dans le rocking-chair avec mon livre fétiche. Je ne prétends pas qu’il ait compris à ce moment-là toute la poésie de cette histoire, mais il s’est endormi instantanément dans mes bras. C’était le début de nos longues séances de lecture, telles que je me les étais imaginées !

petitprince3

Mais ce n’est pas pour parler de ce chef d’œuvre dont on a déjà dit beaucoup que j’ai choisi d’écrire cet article. Ou plutôt, ce n’est pas pour parler uniquement de l’oeuvre de Saint-Exupéry, mais de sa mise en scène dans un livre numérique.

PetitPrince

Comme beaucoup de passionnés des livres, rien ne remplace pour moi l’odeur du papier ou la sensation de la page sous ses doigts lorsqu’on s’abandonne à une histoire. Pour autant, je ne jette pas aux ordures les livres numériques. (Bientôt, je ferais un article sur la question !)

Pour moi, la littérature n’est pas emprisonnée dans un bel objet dont on tournerait les pages. Ce sont des histoires qui voyagent sous toutes les formes et qui se transmettent et se partagent, qui évoluent. Je ne pense pas qu’on devrait garder Le Petit Prince sous scellés en regardant religieusement les pages de l’album conçu par Saint-Exupéry. Pour moi, une histoire doit susciter l’imagination. Quoi de mieux donc que d’enrichir la lecture par de petites animations discrètes que l’on vient découvrir au fil des pages ? Quand on raconte une histoire à un enfant, il est rare qu’il l’écoute sans intervenir (quand il ne s’endort pas dès les premiers mots bien sûr !). La plupart du temps, l’enfant interrompt la lecture, touche le dessin, pose des questions. C’est ainsi qu’il se l’approprie. C’est pourquoi j’aime beaucoup les livres animés pour les enfants, ceux qu’on lit sur tablette, ou ceux qu’on peut toucher ou écouter.

Dans ce livre animé édité par Gallimard, le texte est accompagné d’une quarantaine d’animations qui donnent vie aux célèbres illustrations, et on peut l’écouter par la voix de Bernard Giraudeau. On peut dessiner nous aussi le mouton du petit prince, colorier ses vêtements ou jouer avec les étoiles. Bernard Giraudeau, par sa voix, donne une autre dimension à ce texte.

petitprince

Les histoires pour enfant sont surtout destinée à être lue à voix haute. D’ailleurs, on remarquera qu’il y a beaucoup de dialogues dans les albums ! Pour ma part, j’ai toujours aimé qu’on me lise des histoires. Que ce soit des histoires pour enfants ou des romans d’adultes, je trouve qu’on n’a pas assez l’occasion d’écouter la poésie de certains textes. La lecture silencieuse perd, à mon sens, beaucoup de la beauté de certaines tournures de phrase, de l’harmonie des sonorités. Les poèmes, les pièces de théâtre, les contes, ne sont mis par écrit que par souci de préservation, mais leur but premier est bien d’être déclamés !

J’ai donc redécouvert cette histoire par la voix de Giraudeau, au même moment où j’ai commencé à la lire à voix haute à mon fils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *