extrait de May Angeli, L'Ecole est fermée, vive la révolution !

May Angeli

Judith Histoires d'aujourd'hui Leave a Comment

Quand on pense aux auteurs pour enfants, on imagine généralement une personne dessinant à l’aide de crayons de couleur, de pinceaux ou de pastels. Il existe pourtant d’autres techniques pour réaliser de magnifiques illustrations, comme la gravure sur bois, par exemple. Cette technique, May Angeli la maîtrise à la perfection, et apporte grâce à elle un style très particulier à ses albums. Chaque planche est donc soigneusement pensée, puis gravée dans le bois avant d’être colorisée et passée sous une presse pour transférer le dessin sur le papier. Tout un processus assez long qui n’est pas sans rappeler l’imprimerie du temps de Gutenberg.

extrait de May Angeli, L'Ecole est fermée, vive la révolution !

© May Angeli, L’Ecole est fermée, vive la révolution !

C’est probablement une des raisons qui expliquent ma passion de la littérature de jeunesse : la multiplicité des techniques et des moyens d’exprimer son talent, de faire naître une histoire, d’introduire une dimension artistique multiple dans notre quotidien, et de la partager avec nos enfants. J’aime bien sûr l’écrit, la littérature en général, la poésie, mais avec les histoires pour enfants, on explore une liberté d’expression encore plus importante, on peut avoir recours à tous les aspects de l’art, depuis la beauté d’un texte jusqu’aux arts plastique en passant par la musique pour les livres sonores. Chaque jour, les auteurs et les éditeurs trouvent de nouvelles façons d’innover, de réinventer l’objet livre, pour rendre encore plus accessible le bonheur d’une histoire racontée.

Ce sont toutes ces raisons qui me poussent à prendre la plume sur ce blog, et qui m’amènent à vous présenter aujourd’hui le travail de May Angeli à travers son dernier album L’école est fermée, vive la révolution ! paru aux éditions de la Joie de lire.

Couverture de May Angeli, L’école est fermée, vive la révolution !

© May Angeli, L’école est fermée, vive la révolution !

Au-delà d’illustrations magnifiques, réalisées avec le plus grand soin et la technique très particulière de la gravure sur bois, cet album aborde une histoire à la fois riche et capitale, puisqu’il évoque les révolutions arabes, un épisode très récent de notre histoire, d’après le point de vue d’un petit garçon. Celui-ci assiste à tous ces événements avec interrogation, un peu de tristesse car l’école est fermée et qu’il s’ennuie. Ce thème un peu difficile à traiter renvoie à une question que j’ai déjà abordée dans un précédent article : peut-on parler de tout dans les livres pour enfants ? May Angeli nous montre ici qu’on le peut, à condition de respecter le regard de l’enfant, et de répondre bien sûr aux questions qu’il pourrait poser.

Si vous appréciez comme moi le travail de cette auteure, je vous invite à suivre mon blog attentivement car je reviens très vite avec une interview d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *