Couverture de l'album de © Gilles Bachelet, Le Chevalier de Ventre-à-terre

L’art de la procrastination, par Gilles Bachelet

Judith Histoires d'aujourd'hui Leave a Comment

J’ai déjà parlé de cet auteur, mais j’avais envie de vous présenter son dernier album : Le Chevalier de Ventre-à-terre. J’ai eu la chance de rencontrer Gilles Bachelet et de me faire dédicacer cet album au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, ce rendez-vous sacré de tous les passionnés d’histoires pour enfants.

J’en profite pour faire une petite parenthèse : les séances de dédicaces sont vraiment un moment formidable à partager avec un enfant car l’auteur prend presque toujours le temps de dessiner une dédicace personnalisée. J’ai regardé Gilles Bachelet faire la mienne avec des yeux ronds d’émotion.

Couverture de l'album de © Gilles Bachelet, Le Chevalier de Ventre-à-terre

© Gilles Bachelet, Le Chevalier de Ventre-à-terre

Dans ce nouvel album, le héros est l’un des animaux favoris des petits, j’ai nommé l’escargot. Ne me dites pas que votre enfant n’en a encore jamais ramené en douce à la maison les jours de pluie, je ne vous croirais pas. Ici, le Chevalier de Ventre-à-terre est un escargot qui décide de partir en guerre contre son ennemi juré, qui a envahi son carré de fraises. Il est bien décidé à en découdre. Sauf qu’avant, il faut mettre son armure, s’occuper de ses enfants, répondre à son courrier, sauver une ou deux demoiselles en détresse sur la route… Et qu’enfin arrivé à destination, il est peut-être temps de manger un morceau et de se reposer…

Couverture de l'album de © Gilles Bachelet, Le Chevalier de Ventre-à-terre

© Gilles Bachelet, Le Chevalier de Ventre-à-terre

Cette histoire pour enfants parlera certainement aux adultes débordés qui ont bien du mal à se mettre en route le matin et qui apprécient de remettre au lendemain certaines tâches. J’avoue que personnellement, j’aurais beaucoup à apprendre de ce chevalier qui sait cultiver l’art de la lenteur et de la procrastination.

Un album très drôle donc, qui joue encore sur le contraste entre le texte et l’image, entre l’intention et la réalité. Un pur chef-d’œuvre comme nous y a habitué l’excellent Gilles Bachelet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *